Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

daniel

  • Haiku 222 - 1er janvier 2020

     

    zim boum tralala
    tût-tût pouêt-pouêt tralala
    l'an nouveau est là

     

     

    Que cette année soit pour vous
    la plus douce possible.

    Daniel

     

    01/01/20 - ©dh

  • Haiku 221 - frimas

     

    tel un dessert blanc
    d'ici à l'orée du bois
    un grand pré givré

     

    17/12/19 - ©dh

  • Haiku 220 - envol

     

    une bourrasque
    une écharpe de feuilles d'or
    va tourbillonnant

     

    04/12/19 - ©dh

  • Haiku 219 - l'étang

     

    sur l'étang brumeux
    qu'un soleil pâlot réchauffe
    glisse une barque

     

    03/12/19 - ©dh

  • Haiku 218 - retard

     

    merle sur la haie
    tu es venu pour me dire
    l'hiver n'est pas là

     

    25/11/19 - ©dh

  • j'aurais aimé

    j’aurais aimé comprendre
    j’aurais aimé savoir
    quel chemin prend le tendre
    qui cueille une rose le soir

    j’aurais aimé sentir
    j’aurais aimé goûter
    sans avoir à souffrir
    ce rêve d’un bel été

    j’aurais aimé vivre
    j’aurais aimé mourir
    les instants qui enivrent
    où le bien est le pire

    j'aurais tant aimé

     

    15/04/09 - ©dh

    (Ancien texte paru sur le site des impromptus littéraires avec mon pseudo badecasse) 

  • j'arrête

    j’arrête demain c’est sûr
    pas la cigarette
    jamais fumé
    pas l’alcool
    promesse d’ivrogne
    j’arrête
    quoi ?
    les niaiseries
    bof peut être
    mais pas évident
    embarqué dans le mouvement
    bien difficile de freiner
    tout s’enchaîne
    tout s’entraîne
    quoi ?
    le délire
    pas total
    l’empilement
    le passe-temps
    tiens il fait beau
    on est en décembre
    il fait froid
    oui mais il fait beau
    pas pour tous
    pour toi
    oui toi
    qui me lit
    de l’hémisphère sud
    c’est l’été chez toi
    ça confirme cette opposition
    oui tu le sais bien
    sur cette terre
    la dualité est perpétuelle
    noir blanc
    chaud froid
    dur mou
    bon méchant
    propre sale
    grand petit
    maigre gros
    comme ci comme ça
    et j'en passe
    alors
    oui alors
    dire que j’arrête maintenant
    m'amène immanquablement
    à continuer demain c‘est sûr

     

    19/12/08 - ©dh

    (Ancien texte paru sur le site des impromptus littéraires avec mon pseudo badecasse) 

  • J'aimerais devenir

    J’aimerais devenir
    Celui qui ne saurait venir
    Celui que le monde attend
    Et qui comme le vent
    Passerait sans s'arrêter
    Ne faisant qu’effleurer
    Les objets et les âmes
    Amenant cette manne
    Qui briserait l’illusion
    Du trait devenu rond
    Ouvrant ainsi l’infini
    A tout ce qui est petit

    Oui, j'aimerais devenir...

     

    21/04/08 - ©dh

    (Ancien texte paru sur le site des impromptus littéraires avec mon pseudo badecasse) 

  • Fais-moi la courte échelle

    Fais-moi la courte échelle...
    Et non ne la fais pas...
    J’ai peur de voir...
    J’veux pas savoir !

    Si, si !
    Vas-y, regarde
    et dis-moi ce qu’il y a.
    Allez, fais pas l’idiot.
    Vas-y, grimpe !...
    Alors que vois-tu ?...
    Dis ! Dis-moi...
    Descends et dis-moi.

    ...

    Alors, qu’as-tu vu ?
    Dis...
    Pourquoi pleures-tu ?

     

    18/02/09 - ©dh

    (Ancien texte paru sur le site des impromptus littéraires avec mon pseudo badecasse) 

     

  • Abécédaire

    Avoir

    Bien

    Compris

    Désormais

    Et

    Faire

    Gentillement

    Halte

    Intérieurement

    Je

    Kiffe

    Les

    Mots

    Naissants

    Ondulants

    Patiemment

    Quand

    Roulent

    Silencieusement

    Tes

    Ultimes

    Vaguelettes

    Wagnériennes

    Xénophiles

    Youyous

    Zéphyriens

     

    11/04/08 - ©dh

    (Ancien texte paru sur le site des impromptus littéraires avec mon pseudo badecasse)  

     

  • Haiku 217 - bal de saison

     

    portées par le vent
    dansent des feuilles mortes
    au grand bal d'automne

     

    28/10/19 - ©dh

  • Haiku 216 - Léman

     

    au loin les dents noires
    où se déchirent l'ouate
    d'orphelins nuages

     

    14/10/19 - ©dh