Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

j'arrête

j’arrête demain c’est sûr
pas la cigarette
jamais fumé
pas l’alcool
promesse d’ivrogne
j’arrête
quoi ?
les niaiseries
bof peut être
mais pas évident
embarqué dans le mouvement
bien difficile de freiner
tout s’enchaîne
tout s’entraîne
quoi ?
le délire
pas total
l’empilement
le passe-temps
tiens il fait beau
on est en décembre
il fait froid
oui mais il fait beau
pas pour tous
pour toi
oui toi
qui me lit
de l’hémisphère sud
c’est l’été chez toi
ça confirme cette opposition
oui tu le sais bien
sur cette terre
la dualité est perpétuelle
noir blanc
chaud froid
dur mou
bon méchant
propre sale
grand petit
maigre gros
comme ci comme ça
et j'en passe
alors
oui alors
dire que j’arrête maintenant
m'amène immanquablement
à continuer demain c‘est sûr

 

19/12/08 - ©dh

(Ancien texte paru sur le site des impromptus littéraires avec mon pseudo badecasse) 

Écrire un commentaire

Optionnel